La protection de la santé mentale du salarié s'impose à l'employeur

La protection de la santé mentale du salarié s’impose à l’employeur

L’employeur doit tout mettre en œuvre pour assurer votre sécurité et votre santé, notamment mentale, au travail. Si vous démissionnez dans un contexte de dégradation de votre santé mentale, il est possible, si l’employeur n’a rien fait pour l’empêcher, que votre démission puisse s’analyser en un licenciement aux torts de l’employeur. C’est ce que rappelle la Cour de cassation.


Source: Ressources Humaine – Formation au Travail