Un témoignage anonyme ne peut pas justifier une décision de licenciement

Un témoignage anonyme ne peut pas justifier une décision de licenciement

Dans un arrêt du 4 juillet 2018, la Cour de cassation a jugé qu’un témoignage anonyme ne suffisait pas pour prouver une faute invoquée à l’appui d’un licenciement.


Source: Ressources Humaine – Formation au Travail